Superviseurs

 

1

Les objectifs de l'analyse de la pratique réflexive et analytique

Réflexive

Prendre pour objet sa pratique, renforcer ses compétences professionnelles, et développer son art de superviseur.

2

Analytique

Analyser et contenir les affects, lutter contre l'usure professionnelle, identifier un contre-transferts, des projections, résonances ou reflets systémiques.

3

Autonomie du superviseur

En donnant plus d’intelligibilité à un vécu, le sien, le superviseur peut s'extraire d'une situation singulière, retrouver une juste distance.

Road by Jack Anstey

Pour s'assurer de l’amélioration continue et du développement de sa pratique professionnelle, le (la) superviseur(e) :

Assure une veille informative

sur l'évolution des pratiques et du métier à partir d’échanges de pratiques, de lectures d’ouvrages, de formation : dans ce cadre une adhésion à une association professionnelle peut être une option.

Maintient son degré d’expertise

et développe ses compétences en matière de créativité pour accompagner le professionnel dans l’élaboration de solutions inédites : la formation continue dans des disciplines différentes est recommandée.

Conduit une démarche réflexive

pour se remettre en question et éviter le risque de toute puissance en supervision : la supervision du superviseur est incontournable au même titre que tous les celle des autrese professionnels de l'accompagnement.

Road by invisiblepower

" Regardez sous la neige et au delà ! "

 

La supervision en individuel ou en groupe, permet de :

• Conduire une démarche réflexive, sur sa posture, la connaissance de soi, et ses caractéristiques propres : qualité de présence, d’empathie, aptitudes à la relation, gestion de l’insécurité, de la nouveauté, de la complexité.

• Travailler ses contre transferts.

• Renforcer et/ou développer son cadre intérieur, son espace interne de sécurité.

• Se former en continue et être en développement personnel dans un espace protecteur et propice.

 

En supervision collective, le superviseur est en contact avec des confrères qui peuvent avoir des approches différentes, ce qui permet de prendre conscience de ses propres référentiels et apprendre de ceux de ses pairs, par exemples :

- certains superviseurs de coachs peuvent avoir une approche plus béhavioriste, avec une intention de modélisation comportementale. Cette posture permet une trasmission qui favorise le développement des compétences du supervisant.

- d'autres recherchent de manière plus clinique à cerner les implications et les exigences de la manière de procéder, la prise en compte des émotions, du champ transférentiels, ...

- certains cherchent à décontaminer les affects, de redonner de l'autonomie à leurs clients, les rendre "sujets de leurs pratiques", "sujet de leur vie".

 

Parce que les outils de travail du superviseur sont la relation à l'autre et la relation à soi, le recours à l'analyse de la pratique est une des solution pour se déprendre de amplifications de notre intersubjectivité. Parfois un travail sur soi plus poussé est nécessaire !

Pour plus d'informations : m.volle@idsup.fr

Programme IDSUP de present consulting.